· 

Les tontons flingueurs ont brillé pour leur 1ère!

Victoire 3/2 pour bien commencer..

Nouvelle configuration de salle le vendredi soir. Plus de mur d’escalade magique qui fait disparaitre le volant une fois sur deux en cours de match. Ouf..

Nous recevons Aigrefeuille/Maine que nous avions battu l’an passé 3 à 2 chez eux. Leur équipe est renouvelée. A voir.

 

Fafa, notre mascotte est au boulot, vendredi de nuit. Pas de bol.

Mat forfait maladie de dernière minute. Les microbes restent à la maison.

L’un de nous fera deux matchs ce soir. Le plus vaillant, le plus émérite, le plus efficace, le plus vénérable… au choix !

 

Dans les tribunes les supporters sont là. Mickael blessé cette année, Seb possible recrue au mercato, Jacques notre ainé à tous, la famille dada et plein d’autres. La salle est pleine : incroyable. Ah oui il y a deux rencontres aussi.

 

SH n°1

Je suis obligé de faire le S1, j’espère que ça va évoluer en cours de saison !! Je commence pas mal et pas de surprise je raccourci mon jeu et mon souffle au second set. Après débrief, je rectifie un peu mon service et mon coup droit et tout le reste.. Pour gagner en 3 sets. Rencontre sympa avec des beaux points. J’avais un défenseur mais je l’ai eu à l’usure

 

SH n°2

Flo annonce une forme mitigée avant le match. J’ai failli pas venir chef ^^ En face c’est le jeune et fougueux capitaine adverse. Je n’ai pas tout vu, je jouais mais le premier set à l’air simple. Par contre, le second est bien plus accroché. L’important c’est de conclure quand l’autre à 19. Chose bien faite. Good Job

 

SH n°3

Eric le vénérable assure les premiers points fastoches. Romain en face est tout jeune mais il est diesel. Pour le second set faut sortir le bleu de chauffe et l’huile de genou. L’important c’est de conclure quand l’autre à 19. Chose bien faite. Good Job. Tout sourire j’en ai gagné un !!

 

SH n°4

Dada fait plutôt une daube ce soir. Normal pour un gars des fourneaux. En face un « loisir » qui envoie du bois. En fin de semaine dada il est cuit aux oignons. Collé au fond avec du mal à avancer. Sur le terrain, d’un côté c’est plein gaz et de de l’autre c’est feu doux. Au final, Aigrefeuille mène. Le Stéphane va être vite classé !

 

DH n°1.

Notre meilleur double sur le papier. Dada le revanchard avec Eric le fringant, gagnant du soir pour les deux matchs. (Si vous voulez du spectacle, ils se produisent à Clisson prochainement.) En face « le loisir » est là avec un P10. Ça commence facile et à fond. Rien à dire sur le premier set. Ensuite, ça cogne. Pas de subtilité c’est bras de fer. Serré de bout en bout… jusqu’à : oui un volant de match pour une victoire en deux sets. Quand l’autre à 19 faut conclure. Ah oui mais non pas là. 24/22 Set suivant. Ça cogne toujours, ça s’accroche, ça défend beau match à suspense. Qui va conclure à 19 ? Celui qui pose les deux derniers volants. Dommage, c’est pas ton soir dada. Normalement Eric réapprend à ses genoux à marcher demain.

 

DH n°2

Nos artistes sont de sortie. JP tout gominé enfile la tenue du super joueur en forme. Traduire, je suis au milieu du terrain et le cercle de deux mètres autour est pour moi. Pascal le poète, cheveux longs aux vents, flotte sur le terrain avec son style raffiné. Ils se connaissent depuis bien longtemps mais ça se devine pas toujours aux premiers échanges.

On est sport, on leur laisse le premier set. On peaufine nos coups pour le moment, amorti du manche, plongeon hors terrain, croisés au fond devant derrière, smatch dans les yeux. On est prêt. Tellement au point qu’on fait durer le plaisir pour un 25/23 d’anthologie. Ça se raconte pas, incroyable mais vrai est dans la salle. Donc troisième set. Jean de la Fontaine les inspire avec le lièvre et la tortue. On les laisse arriver à 19. Et d’après ce qu’à dit le capitaine c’est le moment de conclure même si on a que 17 points à ce moment-là. On ressort la panoplie des meilleurs coups du badminton, ceux qu’on ne fait pas en entrainement vu qu’on n’y va pas, on fait déjouer l’adversaire par psychologie persuasive. Et vlan, la tortue coupe la ligne à 21, quand l’autre reste à 19. Du grand art. Good job les champions. Ça nous permet de gagner la rencontre.

 

Tout le monde est content. Cacahouètes, chips, bières, gâteaux feront le reste.

Vive le sport et la troisième mi-temps.

A bientôt les winners puisqu’on est premier pour le moment.

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Jérôme (lundi, 12 novembre 2018 18:18)

    Quel équipe !!! Bravo capitaine pour ce magnifique récit.

  • #2

    Franck (lundi, 12 novembre 2018 20:34)

    A la lecture du résumé, j'aurais presque envie de chialer :)

    David était sans doute fatigué de son écrasante victoire contre moi mardi !

  • #3

    Christophe (mardi, 13 novembre 2018 05:52)

    Et à la fin, ils furent heureux et eurent beaucoup d'enfants, mais avant, une bonne bière et un bon san-wiche..

  • #4

    Stephane (jeudi, 15 novembre 2018 17:16)

    Bravo les champions, j espère pouvoir venir voir mes vedettes rapidement..